Le prix Nobel de physique 2021

image
Le prix Nobel de physique 2021

L’Académie royale des sciences de Suède a décidé d’attribuer le prix Nobel 2021 de physique à Syukuro Manabe, Klaus Hasselmann et Giorgio Parisi “pour leurs contributions révolutionnaires à notre compréhension des systèmes physiques complexes”. Syukuro Manabe et Klaus Hasselmann ont reçu conjointement la moitié du prix pour leur modélisation physique du climat de la Terre, la quantification de la variabilité et la prévision fiable du réchauffement climatique. De son côté, Giorgi Parisi a été primé “pour la découverte de l’interaction du désordre et des fluctuations dans les systèmes physiques de l’échelle atomique à l’échelle planétaire”.

Les trois lauréats partagant le prix Nobel de physique 2021, sont primés pour leurs études de phénomènes chaotiques et apparemment aléatoires. Syukuro Manabe et Klaus Hasselmann ont jeté les bases de notre connaissance du climat de la Terre et de la manière dont l’humanité l’influence. De son côté, Giorgio Parisi est récompensé pour ses contributions révolutionnaires à la théorie des matériaux désordonnés et des processus aléatoires.

Les systèmes complexes sont caractérisés par l’aléatoire et le désordre et sont difficiles à comprendre. Le Prix de cette année récompense de nouvelles méthodes pour les décrire et prédire leur comportement à long terme”, explicite le Comité Nobel. “Le climat de la Terre est un système complexe d’une importance vitale pour l’humanité.

Le climat de la Terre est un système complexe d’une importance vitale pour l’humanité. Syukuro Manabe a démontré comment l’augmentation des niveaux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère entraîne une augmentation des températures à la surface de la Terre. Dans les années 1960, il a dirigé le développement de modèles physiques du climat terrestre et a été le premier à explorer l’interaction entre le bilan radiatif et le transport vertical des masses d’air. Ses travaux ont jeté les bases du développement des modèles climatiques actuels.

Environ dix ans plus tard, Klaus Hasselmann a créé un modèle qui relie le temps et le climat, répondant ainsi à la question de savoir pourquoi les modèles climatiques peuvent être fiables malgré des conditions météorologiques changeantes et chaotiques. Il a également développé des méthodes pour identifier des signaux spécifiques, des empreintes digitales, que les phénomènes naturels et les activités humaines impriment dans le climat. Ses méthodes ont été utilisées pour prouver que l’augmentation de la température dans l’atmosphère est due aux émissions humaines de dioxyde de carbone.

Vers 1980, Giorgio Parisi découvre des motifs cachés dans des matériaux complexes désordonnés. Ses découvertes comptent parmi les contributions les plus importantes à la théorie des systèmes complexes. Elles permettent de comprendre et de décrire de nombreux matériaux et phénomènes différents et apparemment entièrement aléatoires, non seulement en physique mais aussi dans d’autres domaines très distinct, tels que les mathématiques, la biologie, les neurosciences et l’apprentissage automatique.

Le président du comité Nobel de physique, Thors Hans Hansson a conclu que ” Les lauréats de cette année ont tous contribué à mieux nous faire comprendre les propriétés et l’évolution des systèmes physiques complexes”

Pour plus de détails, veuillez accéder au liens suivants:

Communiqué de presse : https://bit.ly/3hA8Ra7

Informations populaires: https://bit.ly/3nDcobG

Informations avancées: https://bit.ly/3CnmkdD