Le COVID-19 et le futur

traduction3

Le COVID-19 et le futur

Je suis optimiste quant au fait que les choses se calment en ce début de l’année ; que tout le monde est en sécurité et que l’on envisage une année meilleure et plus lumineuse par rapport aux défis auxquels nous avons tous été confrontés en 2020. Bien qu’il soit encore tôt, je vois déjà ceux qui m’entourent avoir des perspectives plus lumineuses et pleines d’espoir pour l’année.

L’une des choses qui continue à m’étonner, ce sont les différentes attitudes face à la pandémie de la part de mes collègues du monde entier. En Californie, nous avons connu une recrudescence des cas pendant les vacances, mais elle s’est calmée et la vie reprend son cours normal. J’ai été surpris d’entendre des personnes vivant en dehors de la Californie et à l’étranger, s’inquiéter de notre situation en Californie. J’ai appris que ceux qui vivent en dehors de notre État et de notre pays ne connaissent pas notre situation locale. Et je n’ai probablement aucune idée de ce qui se passe dans votre État ou dans votre pays. Je ne peux qu’espérer que nous reconnaissions que nous n’avons probablement pas une vue d’ensemble de la situation exacte des autres, et de ce à quoi ils font face actuellement. Nous pouvons seulement comprendre que nous sommes tous confrontés à des défis et à l’incertitude, et que nous pouvons essayer de nous soutenir mutuellement.

Cette situation est illustrée de manière poignante par les différentes opinions concernant la réunion annuelle du Global Spine Congress prévue pour mai 2021, à Paris. Il y a tellement de points de vue et d’opinions différents, ainsi qu’un avenir incertain, qu’il est difficile de choisir la date optimale pour cet événement. La réunion sera reportée à plus tard dans l’année, ce qui, compte tenu de la situation actuelle, est une bonne décision.

Avec la nouvelle année, j’ai voulu expliquer certains des changements apportés au GSJ et répondre à certaines questions concernant notre processus d’examen en aveugle. L’année 2020 ayant apporté un facteur d’impact aussi élevé à la revue et consolidé, notre position de revue en libre accès la mieux notée dans le domaine de la colonne vertébrale, nous avons assisté à une explosion du nombre de soumissions à la revue. Bien que nous soyons très reconnaissants de ce nombre impressionnant de soumissions, nous avons constaté une augmentation correspondante de notre taux de rejet. Nous avons dû devenir plus rigoureux et sélectifs dans notre processus d’évaluation par les pairs. Nous savons que c’est une déception pour de nombreux auteurs, car nous ne sommes tout simplement pas en mesure d’accepter autant de manuscrits que par le passé. Nous utilisons un processus rigoureux d’examen par les pairs en double aveugle, et nous veillons à ce que ce processus soit aussi équitable, éthique et impartial que possible.

Nous ne voulons pas décourager les auteurs de soumettre des articles à la JSG, mais l’une des conséquences de l’obtention d’un facteur d’impact aussi élevé est l’afflux correspondant de manuscrits. Nous sommes heureux de constater que les JGS sont devenues une revue très demandée dans le domaine, et nous tenons à remercier personnellement tous ceux qui ont soumis des articles aux JGS par le passé. Nous souhaitons encourager tous les auteurs à continuer à soumettre leurs articles à la JGS.

Nous avons également récemment mis à jour nos collections spéciales, qui sont des articles regroupés par sujets. Les lecteurs peuvent ainsi rechercher un sujet et recevoir tous les articles publiés sur ce thème.

Je trouve cela particulièrement utile lorsque je rédige un article de synthèse, la création d’une conférence sur un sujet spécifique, ou simplement pour trouver les dernières informations sur ce sujet spécifique.

Pour conclure, je tiens à remercier tous ceux qui sont associés à GSJ, et j’attends avec impatience une nouvelle année où nous pourrons à nouveau nous saluer personnellement.

Jeffrey C. Wang, MD

USC Spine Center, Los Angeles, CA, USA

Karsten Wiechert, MD

Schön Klinik München Harlaching, Munich, Allemagne

Jens R. Chapman, MD

Institut suédois des neurosciences, Centre médical suédois, Seattle, WA, USA

Traduit par : Mme Ali-Khodja Kaouthar- CRSP

Liens vers la version originale (ENG) : COVID-19 and the Future